Lait de croissance pour votre bébé : démêlons le vrai du faux

A partir de 12 mois, Bébé commence à se tenir debout, se déplace, a une alimentation diversifiée… Bref, il devient grand ! Face à ce bout-de-chou qui grandit, le lait maternel ou un lait infantile est-il encore nécessaire ? Démêlons ensemble le vrai du faux sur le lait de croissance, le lait 3ème âge dédié aux petits à partir de 12 mois.

Mon enfant a une alimentation diversifiée, il n'a donc plus besoin de boire du lait maternel ou du lait de croissance.

FAUX

Une alimentation diversifiée doit intégrer des aliments provenant des familles suivantes1 :

● Les produits laitiers adaptés à l’âge

● Les viandes, poissons, œufs

● Les féculents

● Les légumes et fruits

● Les matières grasses

Associer chacune de ces familles lors du repas de votre enfant va permettre de couvrir ses besoins nutritionnels, jusqu’à ses 3 ans. Mais attention, il faut que les aliments soient bien adaptés à son âge, que ce soit en qualité, ou en quantité sinon il risque soit une carence soit un excès par rapport à ses besoins nutritionnels.

A partir d’un an, votre petit a d’importants besoins en fer3. Ce nutriment se retrouve dans le groupe des viandes, poissons, œufs, qui eux ne doivent pas être consommés en trop grande quantité en raison d’un apport en protéines trop élevé2. Mais alors, comment faire pour avoir un apport suffisant en fer sans consommer trop de protéines ?

Le lait maternel est l’alimentation idéale de bébé.

Pour les enfants non allaités, misez sur le lait de croissance ! Ce produit laitier est suffisamment riche en fer, acides gras essentiels et vitamine D pour compléter les besoins nutritionnels de bébé en parallèle d’une alimentation saine et variée. Votre petit sera ainsi parfaitement armé pour bien grandir !


Le lait maternel ou le lait de croissance est important jusqu’à l’âge de 3 ans

VRAI

Jusqu’à ses 3 ans, votre petit a des besoins nutritionnels spécifiques qu’une alimentation diversifiée seule ne suffit pas à combler. Le lait maternel ou le lait de croissance apporte le complément qu’il lui faut et permet de limiter de nombreuses carences, comme la carence en fer2.

A 18 mois, mon enfant est grand : je peux arrêter le lait maternel ou le lait de croissance

FAUX

Oui, votre enfant vous paraît peut-être grand maintenant. Mais attention, c’est encore un bébé et ses besoins nutritionnels restent très spécifiques ! N’oubliez pas que votre bébé est en train de grandir, de se développer et qu’il a besoin de beaucoup d’énergie et de nutriments ! Le lait maternel ou le lait de croissance est indispensable pour répondre à ses besoins2.

Le lait maternel est l’alimentation idéale de bébé.

Si votre enfant n’est pas allaité, Blédilait Croissance est développé pour répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des jeunes enfants. Il contient 1,5 fois moins de protéines et est plus riche en acides gras essentiels (x16), en fer (x45), et en vitamine D (x18) que le lait de vache ½ écrémé4, rien que ça !

En pratique :

- Si votre enfant consomme 500 ml de lait de vache et 25 à 30 g de viande ou poisson dans la journée, il aura absorbé deux fois trop de protéines par rapport aux quantités recommandées5. De plus il n’aura pas comblé toute la quantité de fer recommandée pour son bon développement6.

- S’il consomme 500 ml de Blédilait Croissance et 25 à 30 g de viande ou poisson dans la journée, il aura reçu la quantité de protéines et de fer correspondant à ses besoins5,6.


Il est préférable de donner du lait de croissance plutôt que du lait de vache jusqu’à 3 ans

VRAI

Même en complément d’une alimentation diversifiée, 500 ml de lait de vache par jour ne permettent pas de couvrir tous les apports nutritionnels nécessaires à l’enfant après l’âge de 1 an 3,7,8, 9!

Comparé au lait de vache, le lait de croissance est notamment :

● Plus riche en fer, limitant l’une des carences les plus fréquentes à cet âge.

● Plus riche en oméga 3 participant au développement cérébral

● Plus riche en vitamine D, participant à la croissance osseuse

● Moins riche en protéines ce qui évite d’en apporter un excès.


Le lait de croissance, c'est pour les enfants fragiles

FAUX

Donner du lait de croissance contribue à l’équilibre alimentaire de tous les enfants entre 1 et 3 ans ! Il complète la diversification alimentaire et contribue à combler les besoins en fer, en acides gras essentiels et en vitamine D tout en apportant la juste quantité en protéines et calcium2 !

Quel est le rôle du fer dans l’alimentation de mon enfant10 ?

● Le fer est un minéral qui contribue à la fabrication de l’hémoglobine (qui permet le transport de l’oxygène dans le sang) et de la myoglobine (qui permet le stockage de l’oxygène dans les muscles). Il contribue également au développement du cerveau. Aujourd’hui, un enfant sur deux n’a pas ses besoins en fer couverts par son alimentation12. Ce manque de fer se traduit souvent par de la fatigue et une hausse des risques d’infections.

Et qu’est-ce que les acides gras essentiels11 ?

● Les acides gras essentiels sont des graisses que le corps ne sait pas fabriquer. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation.


Le lait de croissance est trop cher pour ce que ça apporte à mon bébé

FAUX

Souvent, lorsque nous échangeons avec les parents autour de l’alimentation du petit enfant, le prix fait partie des raisons invoquées pour le non-recours au lait de croissance. Ils le remplacent par du lait de vache entier ou ½ écrémé !

Le lait maternel reste l’aliment idéal de bébé. Toutefois, si votre enfant n’est pas allaité, il ne faut pas oublier que le lait de vache ne couvre pas les besoins nutritionnels de votre enfant pour bien grandir ! Blédilait Croissance contient 1,5 fois moins de protéines, 45 fois plus de fer, 16 fois plus d’acides gras essentiels, et presque 18 fois plus de vitamine D que le lait de vache ½ écrémé.

Associé à une alimentation diversifiée, il répond aux besoins de votre tout petit qui a alors des clés en main pour sa croissance2 !

Je donne du lait de croissance à mon enfant au petit-déjeuner et au goûter, je pense que c'est la bonne solution

VRAI

Si 250ml de lait de croissance au petit-déjeuner et au goûter conviennent à votre enfant, c’est parfait !

En plus de son alimentation diversifiée, 500ml au total de Blédilait Croissance permettent de couvrir les besoins nutritionnels en fer, en acides gras essentiels, en calcium et en vitamine D2. Variez les plaisirs en lui donnant le lait de croissance dans une tasse, au verre ou même en dessert, en smoothie ou milkshake par exemple !


Sources :

1 ANSES. Repères alimentaires pour les populations spécifiques Enfants, femmes enceintes & allaitantes, personnes âgées. [En ligne] : Consulté le : 19/08/202

2 HOJSAK, IVA, et al. "Young child formula: a position paper by the ESPGHAN Committee on Nutrition." Journal of pediatric gastroenterology and nutrition 66.1 (2018) : 177-185.

3 Apports nutritionnels Conseillés pour la population française 3è édition, 7è tirage, Ambroise Martin, Edition Tec & DOC, Lavoisier 2001

De 1 à 3 ans, l’enfant a besoin de : 7 mg/j de fer

4 ANSES (2021). [En ligne] : https://ciqual.anses.fr/#/aliments/19042/lait-demi-ecreme-pasteurise (Consulté le 19/07/2021)

De 1 à 3 ans, l’enfant a besoin de 7 mg de fer / jour. Le lait de vache demi-écrémé contient 0.031 mg de fer /100g. Le lait de vache entier contient 0.04 mg de fer /100g.

5 AFSSA. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Coordonnateur Ambroise Martin. Lavoisier 2001. [En ligne] : https://www.anses.fr/en/system/files/NUT-Ra-Proteines.pdf (consulté le : 26/07/2021).

6 PNNS (2009). Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents, destiné aux professionnels de santé. [En ligne] : http://www.cespharm.fr/fr/Prevention-sante/Catalogue/Guide-nutrition-des-enfants-et-ados-pour-tous-les-parents-Livret-d-accompagnement-destine-aux-professionnels-de-sante. (Consulté le: 27/07/2021).

7 WHO/FAO Update 2016. Vitamin and mineral requirements in human nutrition. [En ligne]: 9241546123.pdf (who.int) (consulté le : 16/09/2021)

A l’âge de 12 mois, l’enfant a besoin de : 5 µg/j de vitamine D. 500 ml de lait de vache entier couvrent : 10% de ces besoins.

8 Protein and amino acid requirements in human nutrition. FA0 2008

A l’âge de 12 mois, l’enfant a besoin de : 10.6 g/j de protéines. 500 ml de lait de vache entier fournissent 52% en excès de ces besoins.

9 Fats and fatty acids in human nutrition. FA0 2008

A l’âge de 12 mois, l’enfant a besoin de : 0.4 g/j d’oméga3. 500 ml de lait de vache entier couvrent moins de 24% de ces besoins.

10 ANSES (2019). Rôle du fer dans le développement de l'enfant. [En ligne] : https://www.anses.fr/fr/content/le-fer (consulté le 21/07/2021)

11 ANSES (2021). [En ligne] : https://www.anses.fr/fr/content/les-lipides (consulté le 21/07/2021)

12 Yip, R. (‎1998)‎. Iron deficiency. Bulletin of the World Health Organization, 76 (‎Suppl 2)‎, 121 - 123. World Health Organization. https://apps.who.int/iris/handle/10665/260613


BA21-482

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Le lait maternel est pour chaque nourrisson l’aliment idéal. l’OMS recommande un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois et sa poursuite jusqu’aux 2 ans, parallèlement à l’introduction, après l’âge de 6 mois, d’aliments de complément sûrs et adaptés. N’hésitez pas à consulter votre professionnel de santé si vous avez besoin de conseils sur l’alimentation de bébé.